Je ne porte pas de jugement, mais j’exprime un constat. Il me semble que l’on a oublié l’essence du jeu au profit du plastique criard et froid. Jouer n’est pas le jouet!

Certes, les petits ont grand plaisir à s’approprier tous ces jouets de plastique baloune de couleurs vives. Le syndrome Fisherprice, louable, mais dépassé en ces temps modernes où les fléaux environnementaux disqualifient le plastique et que l’économie est plus que morose. De plus, il me semble que cette orgie de plastique multicolore les prive de l’occasion de développer plusieurs autres volets qu’apporte le jeu sans intermédiaire de plastique ou d’électronique. En particulier l’imagination et l’estime de soi via le bricolage et la prestation.

Rappelons-nous combien il était amusant de jouer avec une simple branche qui se transformait en baguette magique ou en épée redoutable; une poignée de cailloux ou de coquillages, en trésor; un tas de coussins, en montagne, en glissade, les Jeux olympiques en athlétisme, en rivière à franchir remplit de crocodiles…

Pour changer les paradigmes de consommation et donner un souffle de fraîcheur (ou « vintage ») aux jeux éducatifs, allons vers la créativité, l’imagination et le recyclage… 0$!

C’est fou ce que l’on peut faire avec une grosse boîte de carton pour éveiller le tout petit aux notions cognitives et spatiotemporelles, à la communication, à la motricité…

Il paraît un peu curieux de préciser les critères de sélection pour une bonne boîte éducative, car si elle est bien solide, on ajoute au plaisir de la fabrication, la durabilité de l’œuvre… Le château, le castelet, le jeu de poche… pourront peupler l’espace de jeu jusqu’au moment où l’enfant s’en désintéressera, c’est-à-dire, qu’il passera à un autre stade de son développement. Une bonne grosse boîte est faite de carton épais dont le fond n’est ni collé, ni broché. Le fini ciré n’est pas recommandé. Elle est plus tôt rectangle et assez grosse sans être immense.

La boîte « transformer »

1. Explorer les notions de spatialité

On ne décore pas tout de suite la boîte. On la garde fermée. Demandez à l’enfant de se choisir une petite peluche ou un autre objet de son choix. S’il a 2 ans, déplacer la peluche en donnant la position. Plus vieux, donnez les consignes et accompagnez le petit dans ses réponses avec des rétroactions positives (si vous manquez d’idée, je vous suggère de consulter le PDF « Les mots doux ». Les notions de spatialité à explorer sont :

Dessus, dessous, en avant, en arrière, à l’intérieur, à l’extérieur, dedans, dehors, contre, à côté, au centre, autour, au milieu, ici, près, loin, tout près, très loin, en haut, en bas, à gauche, à droite, debout et couché.

 En jouant avec ces concepts, l’enfant s’éveille aux relations spatiales. Il apprendra au fur et à mesure de son évolution à se situer et à s’orienter dans l’espace ainsi qu’à le structurer. Ces notions sont essentielles et il est important que l’enfant en fasse l’acquisition progressivement. L’organisation spatiale mène au bon développement de l’écriture, de la lecture et des mathématiques en particulier. Dans l’action quotidienne, revenez sur les notions abordées, en lui demandant par exemple d’aller mettre le verre sur la table, de s’assoir sur la chaise à droite de la table ou de poser ses jouets dans le coffre…

Pour terminer la journée, parcourir le livre « Trouve avec Mandoly dans la mer les positions. »

 

2. On décore la boîte selon sa destinée :

A. On la peinturlure en rouge pour devenir une voiture de pompier ou une rutilante voiture de course;
B. on la met de côté et on y perce des fenêtres et une porte pour en faire une maisonnette; 
C. on y pratique une entaille qui sera le pont-levis et on y colle des pots de yaourt ou des fonds de litres de lait ou encore des morceaux de rouleaux de papier de toilette ou des bouteilles d’eau pour former les créneaux et les tourelles. Agrémenté de cure-dent et de bout de papier pour décorer de drapeaux et , le fini fausse pierre transforme la boîte en château. C’est magique!; 
D. on ouvre les deux bouts et, posée sur une petite table et munie d’un foulard, elle devient un castelet, théâtre de saynètes avec des marionnettes à doigts; 
e. fermée et percée de trous, légèrement inclinée, elle devient un jeu de poche. Un carré de tissus sur lequel on a dessiné un bonhomme sourire et une poignée de riz, bien ficellé, feront des poches amusantes. 
F. … 

 

 

Share →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Boutique décoration ABC

Scrapbooking Flocons de neige

Boutique décoration ABC

Scrapbooking Flocons de neige